English
in my_space google+ twitter rss youtube facebook
Contact Us Now
For A Quick Answer, We Welcome Your Calls / Emails.
  • Address: Beirut, Badaro street, Al Fakih Building, 7th Floor.
  • E-mail: Mattarlaw@Mattarlaw.com
  • Office: +961 3 359 646
  • Fax: +961 1 215275
  • P.O Box: 166 566 Beirut, Lebanon.
  • Opening Hours:
    Mon-Fri 8am – 7pm
    Sat 8am – 1pm
Contact Form
Need A Lawyer ? Contact Us Now.
Subscribe To Our Newsletter
email
Lebanon info

République Libanaise
Al Joumhouriya Al Loubnaniya

Devise nationale : Tous pour la patrie
Langue officielle Arabe
Capitale Beyrouth
33° 52’48. N, 35° 29’60 E
Plus grande ville Beyrouth
Forme de l’État
- Président
Premier ministre République
Michel Suleiman
Najib Mikati
Superficie
- Totale
- Eau (%) Classé 159e
10 452 km²
2%
Population
- Totale – Densité Classé 123e
3 826 018 hab.
358 hab./km²
Indépendance
- Date De la France
22 novembre 1943
Gentilé Libanais, Libanaise
Monnaie Livre libanaise (
Fuseau horaire UTC +2
Hymne national Koullouna Lilouataan
Domaine internet .lb
Indicatif
téléphonique +961

Étymologie

Le nom officiel du pays est République libanaise. Liban vient de la racine sémitique Lubnan signifiant blanc, en référence au manteau neigeux qui recouvre les montagnes libanaises en hiver, un paysage plus que singulier dans cette région aride et déficitaire en eau qu’est le Proche-Orient.

L’emblème du pays, qui figure sur son drapeau, est le cèdre du Liban, (Cedrus libani Pinacées). Son bois, imputrescible et très léger, a servi entre autres à la construction du Temple de Salomon à Jérusalem. Il servait également aux phéniciens pour la construction de leurs légendaires navires.

Histoire

En bordure de la mer Méditerranée, le Liban fut dès l’époque phénicienne un carrefour culturel et commercial. Sur son territoire, des communautés de confessions diverses ont coexisté dès les premiers siècles de l’ère chrétienne. Au Proche-Orient, le Liban présentait ainsi un visage original d’un État pluriconfessionel, dont le développement fut longtemps assuré par un système bancaire parmi les plus performants au monde, ce qui lui valu le titre de Suisse du Proche-Orient.
Politique

Le Liban est une république parlementaire, régie par la constitution du 23 mai 1926, qui a été modifiée six foix depuis, la plus importante étant les accords de Taef qui réorganise le partage du pouvoir entre les différentes communautés religieuses. La constitution stipule que le Président, obligatoirement chrétien maronite, est élu par le Parlement (Majlis AL Nuwab ou Chambre des Députés) à la majorité des deux-tiers et pour six ans. Il n’est pas directement réeligible sauf modification de l’article 49 de la Constitution. Ses pouvoirs ont cependant été réduits au profit du Premier Ministre depuis les accords de Taef. Ce dernier doit être musulman sunnite et est responsable devant les députés ainsi que le président de l’Assemblée nationale, qui lui doit être musulman chiite. L’Assemblée Nationale comporte 128 sièges, répartis entre chrétiens et musulmans, qui sont élus au suffrage universel direct.
Géographie
<

Carte du Liban

Le Liban, pays du Levant (Proche-Orient), est une étroite bande de terre bordée par la mer Méditerranée sur 240 km de côtes. Long de 250 km et large de 25 à 60 km, il s’étend entre la < Syrie sur 376 km et la Palestine et Israël au Sud sur 79 km. Sa superficie est de 10 452 km², soit l’équivalent du plus grand département français métropolitain, la Gironde. C’est le plus petit pays du Proche-Orient en superficie.
Relief

Le relief est très varié :sur les 65kms que fait le Liban, le relief se trouve entre 3089m au sommet le plus haut et 0m. La montagne occupe la plus grande partie du territoire.

On distingue 4 zones successives, orientées parallèlement au rivage :

l’étroite plaine côtière alluviale, limitée par une côte coupée de promontoires rocheux favorables, depuis les Phéniciens, à l’installation de ports.
le massif du mont Liban (< Lubnan) s’incline lentement vers le sud jusqu’aux monts Galilée et culmine à 3 089 mètres au Qurnat as-Saouda. Des rivières creusent des gorges profondes dans la montagne. Le versant occidental est couvert de forêts de pins et de cèdres.
la haute plaine intérieure de la Bekaa – 900 mètres d’altitude – bien irriguée en son centre et en son sud, était le grenier de la région pendant l’antiquité. Le fleuve Oronte se dirige vers le nord et le Litani y coule en direction du sud.
enfin le massif de l’ plateau désertique installé à 2 300 mètres d’altitude, est prolongé au sud par le mont Hermon et constitue une frontière naturelle avec la Syrie.

Climat

Climat méditerranéen plus rude dans les montagnes, doux à chaud, hivers humides avec des étés chauds et secs ; les montagnes libanaises connaissent d’importantes chutes de neige. Passé la première chaine de montagne, le climat devient sensiblement plus sec et acquiert un caractère steppique voir désertique dans le nord-est du pays.

Saisons les plus favorables : avril-juin et septembre-octobre. Température de la mer autour de 28° en été.
Économie

Sur la côte, on cultive les agrumes ; sur les pentes en terrasse des montagnes (Monts Liban…) poussent des arbres fruitiers, de la vigne, des forêts de pins. La Bekaa est le domaine des cultures irriguées. Suite aux coupes excessives, la garrigue et le pâture ont supplanté les forêts de cèdres.

Histoire Economique Récente

Les circonstances ont fortement aidé le gouvernement à organiser le contrôle du pays, et notamment dans la région de Beyrouth, la capitale, en recommençant à percevoir les taxes et en rouvrant les ports et aéroports internationaux de la ville. De ce fait, le PIB par habitant a augmenté de 353% dans les années 90. D’ailleurs, sur cette même période, le Liban se situe en 7ème position mondiale en termes de croissance annuelle moyenne.

Le rétablissement économique de pays a fortement été aidé par un système bancaire performant, le dynamisme de plusieurs PME familiales, l’aide extérieure, et l’investissement étranger, notamment français.
Agriculture

Le Liban dispose d’une situation très enviable pour l’agriculture, en terme de disponibilité d’eau et de fertilité des terres. De ce fait, le Liban a la plus grande proportion de terres arables de tous les pays arabes. Mais ironiquement, ce n’est pas un secteur très développé. Il n’utilise que 12% de la main d’oeuvre libanaise, et ne contribue qu’à 11.7% du PIB, ce qui place l’agriculture au dernier rang des secteurs économiques libanais.
Evolution du PIB

Le dynamisme de l’économie libanaise se réflète par la première place qu’occupe le Liban en terme de Produit Intérieur Brut par habitant, parmi tous les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord non producteurs massifs de pétrole (donc dont la majorité des revenus ne proviennent pas de l’exportation d’hydorcarbures). Voici un tableau indicatif, que l’on trouvera sur le site du Fonds Monétaire International. L’Arménie a été rajoutée aux pays mentionnés en haut, en raison de la présence d’une importante communauté arménienne au Liban.

Classement en 2006 Pays PIB/Habitant (US current dollars) en 2006
1 Liban 6,136.744
2 Turquie 5,533.677
3 Algérie 3,400.243
4 Iran 3,187.603
5 Tunisie 3,031.593
6 Jordanie 2,518.549
7 Maroc 2,148.912
8 Arménie 1,882.012
9 Syrie 1,843.576
10 Yémen 926.817
* Source : FMI
Tourisme

Tyre inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vieux port phénicien, routes romaines et byzantines, nécropole, hippodromes romains, aqueducs romains, remparts de la ville.
Anjar : Grand Palais, ruines de la Mosquée, et Petit Palais.
Baalbek : la Grande Citadelle, le temple de Bacchus (Dieu de la vigne), le temple de Vénus, Le temple de Jupiter consacré à 3 divinités (Hadad, le Dieu du paradis, Atargates, sa femme et Mercure, leur fils).
Beiteddine : connue pour ses palais, ses musées et jardins, Beiteddine est l’une des attractions touristiques majeures du Liban.
Beyrouth : les 5 colonnes romaines, les thermes romains et les bains publics, les mosaïques byzantines exposées aujourd’hui au National Museum de Beyrouth, le Grand Sérail, l’Hôpital militaire ottoman, la Tour de l’Horloge, la Grande Mosquée Al-Omari (d’abord connue sous le nom de Cathédrale Saint-Jean), Zawiyat ibn al-Arraq ( la Mosquée Emir Assaf, la Mosquée Emir Mounzer, la Cathédrale grecque orthodoxe Saint-Georges (<
Bcharré : ville de Khalil Gibran. Située dans les montagnes à 1400 m d’altitude, sur le bord de la vallée de Kadisha. Elle est à proximité de la forêt des cèdres millénaires du Liban. À Bcharré on pratique le ski alpin sur les hautes montagnes enneigées et le ski de fond dans les sentiers boisés ainsi que le parapente l’été. On peut visiter le musée de Gibran pour voir ses toiles (originales). On peut voir aussi sa tombe ainsi qu’une tombe phénicienne située à proximité. En allant au cèdres on peut passer voir la grotte de Kadisha et admirer l’abondance de l’eau dans la région.
Byblos : cette cité, véritable « joyau » archéologique et touristique, avec notamment le « Mur primitif » et les fondations du temple al-Shaped, les 9 tombes royales…
Deir-el-Qamar : cité des Émirs.
Tibnine : grand château, principale base de la Finul au sud Liban.
Jeita : extraordinaires grottes de Jeita sur une distance de 650 mètres et sur deux niveaux.
Jezzine : une des plus anciennes villes au Liban. Elle était par rapport aux Phéniciens le grenier où ils cachaient leurs trésors pendant les guerres. Jezzine est le centre administratif et politique d’un caza qui s’étend sur un site boisé et souvent visité par les touristes. Jezzine est célèbre par sa cascade et sa coutellerie qui constitue un artisanat unique en son genre au monde.
Saida ( a été l’une des plus célèbres cité-État de Phénicie. Mais malheureusement, de nombreux éléments de son passé demeurent un mystère aujourd’hui en raison des multiples pillages et saccages dont elle a été victime au cours du temps.
Tripoli : la citadelle Saint-Gilles, l’Église Saint-Jean, la Grande Mosquée ( la mosquée Taynal ( la mosquée Al-Mualaq (milieu du XVIe siècle), la mosquée Burtasiyat Madrassa (< le hammam izz ed-Dine ( en restauration, le hammam el-Abed ( le hammam al-Jadid ou « nouveau bain » (XIVe siècle), la Tour du Lion construite au ( Au nord de Tripoli, du côté syrien, le Krak des Chevaliers. Culture Considéré comme La Suisse du Moyen-Orient, le Liban partage avec celle-ci, outre ses montagnes et son activité bancaire intensive, le raffinement qui se développe ordinairement dans les pays servant de plaques tournantes culturelles et financières. La raison en est entre autres historique : ceux des Croisés qui avaient pris goût au climat du Liban et y avaient fait souche apprirent vite que le Coran interdisait le prêt à intérêt. Le christianisme oriental ne s’y opposant pas de son côté, et les besoins de financement existant dans tous les pays du monde, ils développèrent donc des activités de banque et de finance, celles-là même qui étaient refusés en Orient par les musulmans et en Occident… par le christianisme occidental. Les chrétiens occupèrent donc au Liban très exactement le créneau qu’avaient beaucoup de juifs en Europe et qu’y auront plus tard les protestants, et cela pour la même raison : coudées franches vis-à-vis des prescriptions de la religion dominante. Fête nationale Fêtes et jours fériés non religieux Date Événement 22 novembre 1943 Indépendance du Liban 6 mai Fête des Martyrs 1er août Fête de l’armée 1er mai Fête des travailleurs 25 mai Fête de la Libération Littérature Le Liban a un grand auteur connu mondialement: Gebran Khalil Gebran Médias Média du liban Télévision Télé-Liban • Télé-Liban Le neuf • LBC • Future TV • Al-Manar • New TV • NBN • OTV Journaux An Nahar • Ad-Diyar • Al Safir • Al Balad • Al-Akhbar • Al Anwar • Al Mustaqbal • L’Orient le Jour • The Daily Star Hebdomadaires et Internet : La Revue du Liban Sport Les sports les plus pratiqués au Liban sont le football et le basketball. Le stade principal du Liban se trouve à Beyrouth Codes le Liban a pour codes : LB, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2, .lb, selon la liste des Internet TLD level domain), LBN, selon la norme e”> ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
LBN, selon la liste des codes pays utilisés par l’OTAN, code alpha-3,
LE, selon la liste des codes pays utilisés par l’OTAN, code alpha-2,
LIB, selon la liste des codes pays du CIO,
OL, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,

RL, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques

*Infos du site http://fr.wikipedia.org

Pour plus d’informations concernant Le Liban, visitez le web Libanais Francophone:
www.le-liban.com